Parallèlement au dialogue politique qui se déroule au palais des congrès, les forces de résistance se sont retrouvées aux chants d’oiseau où elles réfléchissent sur la situation du pays. C’est l’occasion pour le président Nicephore Soglo de rappeler les préalables à tout dialogue politique après les événements sanglants d’Avril et Mai 2019. 
L’opposition au régime du président Patrice Talon tient depuis ce matin aux Chants d’oiseau de Cotonou “les assises de la résistance“. Dans le discours prononcé par le chef de file de la Résistance, l’ancien président-Maire Nicéphore Soglo, ce dernier s’est posé une série de questions sur ce qui se déroule actuellement au Palais des congrès de Cotonou. “Quel dialogue politique peut-on organiser alors que nos compatriotes sont contraints à l’exil, quel dialogue politique peut-on organiser alors que des compatriotes croupissent en prison pour déni d’opinion, quel dialogue national peut-on organiser alors que notre assemblée nationale est devenue un lieu souillé du sang de nos compatriotes?” s’est-il interrogé.
Passant en revue la situation sociale précaire des Béninois avec son lot de licenciements injustifiés, le président Nicephore Soglo au nom de l’ensemble des forces politiques martèle que les forces de résistance ne sauraient “cautionner ce scénario (en parlant du dialogue politique – ndlr) imaginé par Patrice Talon pour se donner du souffle et rebondir dans sa politique meurtrière“.
Pour finir, il a rappelé à l’attention du gouvernement et de son chef les préalables avant tout dialogue politique:


Thursday January 01, 1970

pas de dialogue politique sans la reprise des élections législatives,
l’amnistie générale de tous les exilés et détenus politiques,
la restitution des dépouilles mortelles des compatriotes assassinés à leur famille respective,
la réinsertion sans délai des enseignants abusivement suspendus.


Thursday January 01, 1970

L’article Bénin – Dialogue politique: Soglo rappelle les préalables et les exigences est apparu en premier sur BENIN WEB TV.