L’émission « Sans langue de bois » de radio Soleil Fm a reçu ce dimanche 10 novembre 2019 le Professeur Ibrahim Salami. Au cours de cette émission l’homme de droit a donné son avis technique sur les nouvelles dispositions insérées dans la Constitution. Il a notamment analysé la création d’un poste de Vice-Président de la République.
Le poste de Vice-Présidence de la République instauré dans la Constitution suscite depuis quelques jours la polémique. Avec un regard technique sur cette disposition insérée dans la loi fondamentale, Ibrahim Salami relève des aspects qui expliquent le contenu donné à ce poste. Selon Ibrahim Salami, le Vice-Président tel que présenté n’a même pas le pouvoir d’un chef quartier ou d’un Préfet.
A l’en croire, le Vice-Président de la République a une insignifiance institutionnelle. « C’est une ombre constitutionnelle…C’est un élu national oisif… », a-t-il affirmé. Selon lui, le Vice-Président de la République « ne peut rien signer à part les actes de décoration », car il est aussi précisé qu’il aura désormais en charge la Grande Chancellerie.
Pourquoi un poste de Vice-Président de la République?
Selon les raisons avancées par le Comité d’experts et les députés lors du débat en plénière, l’instauration d’un poste de Vice-Président de la République est motivée par la garantie de la pérennisation de l’organisation des élections générales. Il vient donc pour empêcher l’organisation anticipée des élections présidentielles suite au décès d’un Chef d’Etat en cours de mandat.
« En cas de vacance de la présidence de la République par décès, démission ou empêchement définit, (…) le président de l’Assemblée nationale saisit la Cour constitutionnelle qui constate et déclare la vacance de la présidence de la République. Les fonctions de président de la République sont exercées par le vice-président de la République pour le reste de la durée du mandat en cours. Il prête immédiatement le serment prévu à l’article 53 de la Constitution », précise l’article 50 nouveau.
L’article Bénin: le V.-P de la République, c’est « un élu national oisif » selon Ibrahim Salami est apparu en premier sur BENIN WEB TV.


Thursday January 01, 1970