Facebook annonce avoir fait du nettoyage en supprimant de nombreuses pages sur sa plateforme qui ont enfreint ses règles contre le spam. Au total, 559 pages et 251 comptes ont été fermés.

Selon les dires de Facebook, plusieurs pages étaient des « usines à publicité » prétendant être des forums de débats politiques. Les réseaux sociaux tentent de faire le nécessaire pour éviter que la manipulation politique existe, surtout après les accusations pour les élections présidentielles américaines de 2016. De plus, des élections de mi-mandat ont lieu aux États-Unis le 6 novembre prochain, d’où l’intérêt de serrer les boulons dès maintenant.
Facebook explique avoir fermé les pages et comptes pour avoir violé de manière répétée ses conditions d’utilisation contre le spam et « les comportements inauthentiques coordonnés ». Il est précisé que beaucoup de personnes « utilisaient de faux comptes ou plusieurs comptes avec le même nom et postaient d’énormes quantités de contenu à travers un réseau de groupes et de pages pour diriger le trafic vers leurs sites ». Il n’est pas précisé dans quels pays les 251 comptes étaient situés.
Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a récemment assuré que Facebook était « mieux préparé » contre les tentatives d’ingérences, alors que planent de nouvelles menaces sur les législatives américaines de novembre.