Les progrès en mécanique robotique sont absolument stupéfiants. Il y a moins d’une dizaine d’année, le robot Atlas de Boston Dynamics peinait à mettre un pas devant l’autre en mode statique, le tronc étant rattaché à des câbles d’acier pour éviter la chute. Quelques années plus tard donc, et c’est un humanoïde totalement autonome composé de métal et d’électronique de pointe qui franchit les obstacles en courant et avec une facilité dont bien des hommes seraient incapables. La dernière vidéo diffusée par Boston Dynamics (désormais propriété du japonais Softbank) semble poser un jalon pour les 10 prochaines années, et l’on se dit qu’à cette vitesse de progression technologique, les prochaines générations d’Atlas pourront bel et bien se mesurer à l’homme, sur un terrain de foot (pourquoi pas ?) ou pour… courser les brigands, comme dans un Terminator ou un RoboCop contemporain que l’on ne voyait pas arriver aussi vite. Il reste juste à espérer que ces machines sophistiquées ne soient pas récupérées pour la guerre moderne, un vœux sans doute pieu étant donné que les Etats-Unis ou bien la Corée du Sud ont refusé de signer le traité contre les robots dotés de capacités létales.