L’ex-président de l’UEFA, Michel Platini, réclame à l’instance un montant global d’environ 7,2 M€. Ce sacré pactole comprend le paiement d’arriérés de salaire, frais d’avocats, bonus…
Michel Platini, qui peut à nouveau exercer une fonction liée au football après sa suspension de quatre ans, réclame le paiement de dommages à l’UEFA en réparation du préjudice subi. L’ex-président de l’UEFA, réclame à l’instance le paiement d’arriérés de salaire et d’un bonus « prévus dans (son) contrat » ainsi que le paiement de frais d’avocats, a-t-il indiqué vendredi à l’Agence France-Presse.
Selon des sources proches du dossier, le montant global espéré par l’ancien dirigeant (64 ans) s’élève à environ 7,2 millions d’euros, dont 5,5 M€ d’arriérés de salaires. Des chiffres toutefois non confirmés par l’intéressé. Dans le détail, Platini demande -selon des sources proches du dossier- un bonus de 1,8 M EUR “pour sa contribution au succès de l’Euro-2016 en France”, le paiement de 636.000 euros de frais d’avocats, en plus des arriérés de salaires pour “la période allant de 2016 à 2019″.
« Nous avons réclamé un solde de salaire, qui est selon nous dû contractuellement, a déclaré Vincent Solari, avocat genevois de l’ancien Ballon d’Or, dans un email envoyé à l’AFP. Nous n’avons pas réclamé le bonus que vous indiquez, ni en l’état un montant de salaire tel que celui que vous mentionnez, mais largement moins. »
Platini, 64 ans, élu à la présidence de l’UEFA en 2007, a été suspendu en octobre 2015 par la justice interne de la Fifa, pour un paiement controversé de 2 M CHF (1,8 M EUR), reçu du président de la Fifa, Sepp Blatter, lui-même suspendu 6 ans. Sa suspension est arrivée à son terme le 6 octobre et depuis lors Michel Platini, un temps candidat à la présidence de la Fifa, explique qu’il pourrait retrouver un rôle dans le football.
L’article UEFA: le sacré pactole réclamé par Michel Platini est apparu en premier sur BENIN WEB TV.


Thursday January 01, 1970