Mediapart ne démord pas au sujet de l’enquête sur le financement libyen de la campagne de 2007 de l’ancien président français Nicolas Sarkozy. Une nouvelle révélation du média soutient qu’un proche de l’ancien président a reçu un demi-million de la part de Kadhafi un an avant l’élection présidentielle.
Thierry Gaubert, a reçu un virement de près d’un demi-million d’euros en provenance de Libye, un an avant la présidentielle de 2017 en France, a rapporté dimanche le site d’information Mediapart. Ce proche de Nicolas Sarkozy a collaboré avec l’ancien président à la mairie de Neuilly et au ministère du Budget, il est aussi proche de son bras droit Brice Hortefeux, souligne le JDD. Selon le JDD, « la justice a découvert des mouvements bancaires surprenants sur plusieurs comptes détenus par lui à la banque suisse Pictet. Sur le compte numéro 188512, ouvert aux Bahamas, un versement de 440 000 euros apparaît ainsi le 8 février 2006. La somme est virée dès le lendemain par Thierry Gaubert sur un autre compte, non identifié ».
Le média s’interroge sur l’origine de cet argent et la réponse est donnée par Mediapart. Selon le site, cette faramineuse somme viendrait d’une société offshore, Rossfield Limited. « Cette société Rossfield, au cœur de l’affaire Sarkozy-Kadhafi depuis des années, venait d’être créditée une semaine plus tôt, le 31 janvier, par le Trésor public libyen, d’une somme de trois millions d’euros. Rossfield n’est d’ailleurs alimentée que par de l’argent du régime Kadhafi », écrit Mediapart, qui précise : trois millions en janvier 2006, un autre en mai et deux derniers en novembre, rapporte le JDD.
Thierry Gaubert parle, Mediapart interprète
Suite à ces troublantes révélations,  Mediapart a joint Thierry Gaubert qui a évidemment nié les faits. Selon lui, « Rossfield n’est pas du tout M. Takieddine » et il ne s’agissait « pas du tout d’argent libyen ». Cependant, Mediapart a fait les rapprochements et livré ses interprétations rapportées par le JDD.
« Le fait qu’un virement parti de la société Rossfield ait été orienté vers un pilier du clan Sarkozy, intime de Brice Hortefeux, constitue un tournant dans l’enquête », commente Mediapart, qui relève aussi que « le virement au profit de Thierry Gaubert est intervenu un mois et demi seulement après une rencontre secrète à Tripoli entre Brice Hortefeux, alors ministre délégué aux collectivités territoriales, et un dignitaire libyen de haut rang, Abdallah Senoussi, beau-frère de Kadhafi et chef du renseignement militaire de la dictature. »
L’article Affaire financement Libyen : de nouvelles révélations qui compliquent les choses pour Sarkozy est apparu en premier sur BENIN WEB TV.


Thursday January 01, 1970