La Police nationale, dans sa lutte contre le terrorisme, a mis un terme au parcours d’un combattant terroriste. L’annonce de cette information a été faite ce mardi 14 janvier 2020 sur la page Facebook de l’institution.
Un des terroristes ayant procédé à l’enlèvement d’une équipe technique de la société Huawei à Sidéradougou, dans la région des Cascades le 22 novembre 2019, est désormais dans les mains des forces de sécurité publique. Selon le point fait par les services de la police nationale, le mis en cause a été intercepté à Galgouli, dans la province du Poni, avec trois (03) autres combattants terroristes. Il est membre d’une cellule du Front de Libération du Macina (FLM) et de nationalité burkinabè. Signalons que ce dernier a été pris, deux mois après les faits.
Pour rappel, en novembre 2019, une équipe technique de la société Huawei a été enlevée par des individus armés à Sidéradougou, dans la région des Cascades. Grâce à l’action conjuguée des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), en collaboration avec les populations, les policiers ont, dans les 48h qui ont suivi l’enlèvement, pu retrouver les otages et les exfiltrer sur Ouagadougou par voie aérienne.


Thursday January 01, 1970