Le ministre de la Justice américain s’en prend aux tweets de Donald Trump. Bill Barr a expliqué, jeudi 13 février, que certaines prises de position du président américain sur le célèbre réseau social compliquaient sa mission, notamment quand il s’agit de tweets sur des affaires dont le ministère a la charge.
Un ami et collaborateur de longue date de Donald Trump, le procureur général des États-Unis, s’est permis une rare critique à l’endroit du président, dont il est un allié loyal, disant juger ses tweets contre-productifs. Habituellement favorable au président américain, Bill Barr a expliqué, jeudi 13 février, dans un entretien accordé à la chaîne ABC, que certaines prises de position du président américain sur le célèbre réseau social compliquaient sa mission, notamment quand il s’agit de tweets sur des affaires dont le ministère a la charge. « Je me félicite que le président ne m’ait jamais demandé d’intervenir en quoi que ce soit dans une affaire pénale », a-t-il affirmé. « J’ai un problème avec certains des tweets », a-t-il ajouté.
« Je pense qu’il est temps d’arrêter de tweeter sur les affaires dont le département de la Justice a la charge », a-t-il encore dit. Les propos de M. Barr sur les tweets de @realDonaldTrump ont surpris, tant il a multiplié, depuis sa nomination, les prises de position interprétées comme favorables au président. Le chef de la majorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell, l’un des plus solides défenseurs du président, a invité ce dernier à « écouter les conseils » de son secrétaire. « Le secrétaire à la Justice a dit que cela rendait son travail difficile », a-t-il insisté, jeudi soir, auprès de la chaîne Fox News.
Rapidement, la Maison-Blanche a tenu à faire savoir qu’il n’existait aucun désaccord entre les deux hommes. Dans un communiqué, la porte-parole de la Maison-Blanche, Stephanie Grisham, a assuré que le président n’avait pas du tout été dérangé par les commentaires du procureur général envers qui il avait une confiance totale. Le président a pleinement confiance dans le procureur général Barr pour qu’il fasse son travail et fasse respecter la loi, a-t-elle soutenu, en ajoutant qu’il utilisait efficacement les réseaux sociaux afin de se battre pour les citoyens américains contre les injustices. Certains commentateurs se sont montrés sceptiques devant les intentions de Bill Barr, des collaborateurs de CNN y voyant d’ailleurs une mise en scène coordonnée avec la Maison-Blanche pour contrer la grogne au sein du département de la Justice.


Thursday January 01, 1970