Le FC Barcelone s’est séparé, ce lundi 13 janvier 2020, de son entraîneur Ernesto Valverde. Quique Setién a été choisi pour lui succéder.
Après le renvoi d’Ernesto Valverde, le club catalan a annoncé avoir trouvé un accord « jusqu’au 30 juin 2022 » avec Quique Setién, ex-milieu de terrain de l’Atlético Madrid. Selon afriquesports, comme « Tata » Martino et Luis Enrique avant lui, Ernesto Valverde n’a jamais vraiment convaincu malgré les trophées, conquis dans des conditions difficiles. Très discret comme entraîneur, Valverde laisse le Barça en position confortable sur le papier mais le dernier match convaincant du Barça remonte à des lunes. « La fragilité exposée contre Liverpool en demi-finale retour de la dernière Ligue des champions – défaite 4-0 après un succès catalan 3-0 à l’aller – devient habituelle », explique le média. « Le coup pris à Liverpool nous a touchés, même si nous ne voulions ni ne pouvions le reconnaître », a reconnu Valverde dans un entretien aux médias du club, le 24 décembre 2019.
Mais, le limogeage d’Ernesto Valverde est dû à la défaite en demi-finale de la Supercoupe d’Espagne, jeudi en Arabie saoudite contre l’Atlético Madrid. A l’occasion de ce match, Barcelone a monopolisé le ballon, s’est procuré une demi-douzaine d’occasions de buts avant de céder deux fois en s’inclinant à la 80e minute pour s’incliner 3-2. A en croire la presse espagnole, les dirigeants blaugrana voient en cette défaite une nouvelle manifestation du symptôme d’Anfield. Il n’est plus a démontrer, comme le rappelle afriquesports, que la remontada est une calamité inventée par le FC Barcelone et qui l’afflige désormais.


Thursday January 01, 1970