Le président du Nigéria, Muhammadou Buhari, au cours d’une rencontre avec des anciens de l’Etat Katsina ce lundi 2 décembre, a fait savoir que les frontières ne seront pas rouvertes si la situation ne s’est pas améliorée. Alors à quoi vont servir les réunions tripartites?
Le Nigéria n’est pas favorable à l’ouverture des frontières sur des compromis. Il reste ferme au regard des résultats obtenus depuis le 20 août que les frontières terrestres ont été fermées. Le président, selon Dailypost, a rassuré que les frontières resteront fermées jusqu’à ce que la situation s’améliore. Soit! Il est incontestable que lorsqu’un pays se sent menacé par les activités d’un autre pays, il prend des dispositions légales et réglementaires pour se faire respecter. La libre circulation dans un espace communautaire n’est pas la mise en berne de l’économie des autres.
Mais, depuis que les trois pays ont pris les choses en main, le géant de l’Est devrait mettre un peu de bémol à sa politique de lutte contre la contrebande. Le comité mis sur pied et qui travaille depuis peu a pour mission de proposer des solutions à la crise. Il ne s’agit pas pour chaque pays de faire un saut dans l’inconnu. Il faut des actions concertées pour lutter effectivement contre la contrebande dans tous les pays de la sous-région. Les menaces du chef d’Etat nigérian ont, à n’en point douter, des chicanes sur le chemin du comité tripartite. Surtout qu’il a jeté des lauriers à son homologue nigérien pour avoir pris des mesures draconiennes en réponse à la fermeture des frontières, il faut craindre que le Bénin, pays plus proche du Nigéria, va en souffrir davantage.
Le discours de Muhammadou Buhari laisse croire que le comité tripartite est juste une formalité qui ne changera rien dans la crise actuelle. Si c’est le cas, autant suspendre ce comité qui in fine, ne va rien apporter de concret. Le Bénin a peut-être compris la leçon. Il faut également des mesures à la hauteur de la situation pour espérer que le Nigéria entende raison. Même si pour l’heure, les autorités béninoises clament avoir opté pour les pourparlers, il semble, tenant compte des déclarations des autorités nigérianes, que le Bénin a encore mieux à faire si effectivement il aspire à échanger avec son voisin de l’Est. Peut-être que les dernières injonctions du ministre des affaires étrangères à l’ambassadeur du Nigéria au Bénin après qu’un détachement de l’armée eut fait irruption sur le sol béninois ont également pesé dans la balance. Si on n’y prend garde, la crise va finir par devenir bipartite lorsque le Niger va trouver des moyens pour impressionner Buhari et son pays. L’étau va-t-il se resserrer autour du Bénin? Wait and see.
L’article Fermeture des frontières du Nigéria: inutile réunion tripartite? est apparu en premier sur BENIN WEB TV.


Thursday January 01, 1970