Reçu le dimanche 1er Décembre 2019 dans l’émission “Sans Langue de Bois” de Soleil fm, le professionnel du droit, Me Kato Attita s’est prononcé sur la situation de crise frontalière entre le Bénin et le Nigéria. Pour ce technicien du droit, la souveraineté d’un Etat a de limite et le Bénin gagnerait à ne pas aller dans un bras de fer avec le géant de l’Est.
La souveraineté d’un Etat se limite sur son territoire et ne lui donne pas le droit de poser des actes qui nuisent aux pays voisins. Telle est la lecture que fait Me Kato Attita sur la crise frontalière avec le Nigéria. Reçu le dimanche dernier sur Soleil fm, il a invité les autorités béninoises à ne pas écouter les conseils de ceux qui glosent sur la souveraineté du Bénin pour encourager le gouvernement dans un bras de fer avec le Nigéria. ” La souveraineté “oui”. Mais la souveraineté a des limites aussi. Il faut que nos dirigeants le savent et qu’ils soient éclairés là-dessus.” affirme-t-il. Il invite le gouvernement à bien analyser ce que veut le Nigéria, ce que dit le Nigéria. Pour Me Kato Attita, la contre-bande fait partie des crimes transfrontaliers qui peuvent bien obliger notre voisin à prendre des mesures. ” Est ce que la souveraineté nous autorise nous à laisser des gens sur notre territoire poser des actes nuisibles aux pays voisins?” se demande-t-il.
Pour l’avocat au barreau national, la souveraineté ne nous autorise pas tout et présente à maintes égards des limites. Selon lui, ce problème frontalier ne date pas de ce régime. C’est un problème récurrent entre le Bénin et le Nigéria qui s’est toujours plaint. Cette fois ci, indique-t-il, le géant de l’Est est décidé d’aller à la fermeté parce qu’il soupçonne une contrebande d’Etat du faite de l’inertie qui a toujours suivi sa plainte. “Quand nous nous prévalons de notre souveraineté, le Nigéria fait quoi? Les actes que les nôtres vont poser là-bas avec la contrebande ne portent-ils pas atteinte à leur souveraineté?” s’interroge-t-il. Quand ça arrive comme ça, quels sont les droits dont le Nigéria dispose par rapport à nous; poursuit-il avant de conclure qu’il serait sage pour les autorités béninoises d’écouter ce que dit le Nigéria.
L’article Fermeture des frontières: la position de Me Kato Attita sur l’argument de la souveraineté du Bénin est apparu en premier sur BENIN WEB TV.


Thursday January 01, 1970