Au Gabon, des panthères sèment la terreur dans une des grandes villes du pays (démographie), Oyem. Deux panthères retiennent les populations du village de Sougoudzap-Ville.
Selon les médias locaux, un couple de panthères, se baladent dans la région de la province du Woleu-Ntem, dans le village de Sougoudzap-Ville (300 habitants) toutes les nuits à la recherche de proie. Cité par Gabon Review, un habitant a indiqué que récemment, « un chien a été découvert mort à moitié dévoré dans le village. Autour du chien sans vie, précise un autre, des empreintes correspondant à des pattes de panthères ont été relevées ». Plusieurs personnes dans la région pensent qu’il s’agit de vraies panthères qui pourraient attenter à leur vie, mais pour d’autres, il ne s’agit que de mauvais esprits.
«Nous avons deux sortes de panthères : il y a une qui est un animal naturel et qui est interdite à la chasse, sauf cas de légitime défense. Et il y a une autre panthère qui est un esprit de totem, celle-ci est donc dirigée par un humain, dans ce cas d’espèce, il faut les notables pour parler afin de chasser l’esprit», explique un ancien agent des Eaux et Forêts habitant le village, cité par Gabon Review. Le même média rapporte aussi quelques propos de certains habitants du village qui ne se sentent pas rassurées et appellent à ce que les autorités ne viennent se débarrasser des animaux sauvages. «En tout cas, on ne laissera pas les panthères se remplir l’estomac de nos parents au village, soi-disant que c’est une espèce protégée. Les chasseurs doivent s’organiser pour les éliminer», déclare une jeune dame, originaire du village.
L’article Gabon : des panthères prennent un village en “otage” est apparu en premier sur BENIN WEB TV.


Thursday January 01, 1970