L’opération scorpion continue de faire des victimes au Gabon. Mercredi dernier, c’est l’ancien directeur général de la société gabonaise des transports, Bruno Minko-mi-Ngwa, qui a été placé sous mandat de dépôt.
L’ancien directeur général de la société gabonaise des transports (Sogatra), Bruno Minko-mi-Ngwa, a été placé sous mandat de dépôt, mercredi 12 février et écroué à la prison Sans-Famille. Selon des médias locaux, il avait été placé en garde-à-vue, vendredi dernier, au service de contre-ingérence du B2 avant de rejoindre, à la prison de Libreville, les autres personnes inculpées dans des dossiers de malversations. Il lui est reproché des faits de corruption et de détournement de fonds publics lors de son passage à la tête de la société des transports qui connait des difficultés d’arriérés de salaires et de grèves des travailleurs.
Lors du conseil des ministres du 31 janvier dernier, Bruno Minko-mi-Ngwa avait été limogé de la direction de la Sogatra. Lancée en 2019, l’opération anti-corruption scorpion a épinglé plusieurs personnalités politico-administratives dont Brice Laccruche Alihanga, l’ex-puissant directeur de cabinet du président Ali Bongo. Elles sont pour la plupart inculpées pour détournements de deniers publics et corruption.
 


Thursday January 01, 1970