Le Front National pour la Défense de la Constitution a annoncé la suspension des manifestations visant le régime du Président Alpha Condé. Cette décision est entrée en vigueur le mercredi 15 janvier jusqu’à nouvel ordre.
Après trois jours de grandes manifestations, l’opposition a mis un terme aux manifestations en Guinée. Dans un communiqué, le FNDC  dit vouloir « procéder dans le calme à l’enterrement de nos victimes et permettre aux Guinéens de se réapprovisionner » en produits de consommation. Ces grandes mobilisations ont fait plusieurs morts dont des jeunes. Cette suspension coïncide avec le début de la campagne pour les législatives de février prochain. Les principaux partis de l’opposition ont boycotté ce scrutin.
A Conakry, l’annonce d’un projet de reforme constitutionnelle divise la classe politique. Le FNDC voit, à travers ce projet, une manœuvre pour le Chef d’Etat en fin de mandat, de revenir aux affaires après ses deux mandats consécutifs et constitutionnels.


Thursday January 01, 1970