L’ambassadeur de la Zambie aux États-Unis d’Amérique, Lazarous Kapambwe, aurait été expulsé par les autorités de ce pays, selon le président du Parti démocrate zambien, Harry Kalaba.
Le chef du parti d’opposition de la Zambie, a indiqué que le diplomate du pays qui devait présenter ses lettres de créance au président Donald Trump le 7 février 2020, n’aurait pas été autorisé à le faire. Selon Harry Kalaba, le gouvernement américain a exercé des représailles parce que l’ambassadeur américain en Zambie, Daniel Foot, a été injustement traité par le gouvernement pour avoir simplement exprimé son opinion sur l’emprisonnement des homosexuels. Il ajoute que la Zambie devra supporter les conséquences d’une mauvaise gestion de ses relations diplomatiques avec les États-Unis.
En effet, l’ambassadeur Foot a récemment été invité à quitter la Zambie par les autorités après avoir condamné l’emprisonnement de deux gays pour s’être livrés à des relations sexuelles « contre nature ». «Les PDD estiment que le gouvernement zambien a été excessif dans la manière dont il a traité la question de l’ambassadeur Daniel L. Foote et a clairement démontré son ignorance totale et son incapacité à apprendre et à comprendre la diplomatie », a indiqué le porte-parole du parti, Judith Kabemba. Cependant, il faut souligner que le PDD est un parti d’opposition et qu’il s’agit d’une conclusion tirée des récents événements et donc que l’information de l’expulsion de l’ambassadeur, n’est pas officielle ; ni confirmée ni démentie par les autorités zambiennes.


Thursday January 01, 1970