Les Etats-Unis ont décidé, mercredi, de reprendre les activités de coopération militaire conjointe avec l’Irak. La coopération avait été suspendue à la suite de l’assassinat du Général Soleimani par Washington.
Selon un rapport du New York Times, citant des responsables militaires américains, les opérations vont reprendre pour éviter le retour en force des terroristes de l’EI. La reprise est donc essentielle pour réactiver la lutte contre le groupe État Islamique. Le Pentagone a annoncé la suspension des activités militaire le 5 janvier dernier deux jours après la frappe qui a tué le Général iranien Qasem Soleimani à l’aéroport de Bagdad. Le même jour de la suspension, les députés irakiens furieux ont voté l’expulsion des plus de 5 000 soldats américains qui se trouvent en Irak, rappelle The Breaking Times.
Le Times n’a pas précisé si le gouvernement irakien a accepté la reprise des opérations militaires conjointes avec l’armée américaine mais l’AFP a indiqué que le  Pentagone a déclaré qu’il n’avait aucune information à fournir concernant une reprise. Le Secrétaire d’État Mike Pompeo a déclaré lundi que les dirigeants irakiens lui avaient dit en privé qu’ils soutenaient la présence des troupes américaines, malgré les appels publics à leur départ. «Ils ne le diront pas publiquement. Mais en privé, ils se félicitent tous du fait que l’Amérique soit toujours là pour mener sa campagne de lutte contre le terrorisme », a déclaré Pompeo lors d’un forum à l’Université de Stanford.


Thursday January 01, 1970