L’Allemagne doit accueillir, dimanche, une conférence sur la paix en Libye. Plusieurs pays ont été invités autour de la table pour discuter et tenter de résoudre la crise. Invité aussi, le chef de l’armée nationale libyenne, le Général Khalifa Haftar confirme sa présence à Berlin.
Selon Sputnik, le chef du département d’orientation morale de l’armée nationale libyenne (LNA), le Général Khalid Al-Mahjoub, a confirmé jeudi que le chef de l’ANL, le Maréchal Khalifa Haftar, participerait à la conférence de Berlin sur la Libye. « Avec l’aide de Dieu … Cela signifie que nous devons y assister. Il le fera, mais nous ne l’avons pas encore officiellement annoncé », a déclaré Al-Mahjoub.
Lundi, Haftar a rencontré à Moscou le Premier Ministre libyen reconnu par l’ONU, Fayez Sarraj, pour des pourparlers entre la Russie et la Turquie. Le lendemain, cependant, il a été annoncé que le Général avait quitté Moscou sans signer un accord de cessez-le-feu. Selon le ministère russe de la Défense, Haftar était favorable à la signature de la déclaration finale avec le gouvernement d’accord national (GNA), mais a eu besoin de deux jours pour des discussions internes.
Qui participe à la Conférence de Berlin ?
Après l’échec des pourparlers, l’Allemagne a annoncé qu’elle accueillerait dimanche à Berlin la conférence de paix sur la Libye. Plusieurs pays et organisations internationales ont été invités. Cependant, on ne sait pas sur quel critère les pays ont été sélectionnés quand on sait que ni la Tunisie, ni le Mali, les Etats limitrophes de la Libye, ne font pas partie des invités.
Dans son communiqué, le gouvernement allemand cite, au rang des pays participants, les Etats-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, la France, la Chine, les Emirats arabes unis, la Turquie, le Congo, l’Italie, l’Egypte, l’Algérie, l’ONU, l’Union Européenne, l’Union Africaine, la Ligue des Etats arabes.


Thursday January 01, 1970