Le groupe Estée Lauder fait parler de lui dans le secteur du numérique, et malheureusement pas en bien : le géant du cosmétique a en effet laisser fuiter un volume de datas absolument gigantesque, avec pas moins de 440 millions de données en accès « libre » ! Jeremiah Fowler, …Lire la suiteAimez KultureGeek sur Facebook, et suivez-nous sur Twitter


Thursday January 01, 1970