Un village malien, Ogossagou, a été attaqué dans la nuit du jeudi au vendredi 14 février par des hommes armés non identifiés. Cette attaque intervient alors que l’armée s’est déployée hier à Kidal.
Le village d’Ogossagou dans le centre du mali a été la cible d’attaque des hommes armés dans la nuit du jeudi au vendredi. Des sources locales ont indiqué à l’AFP qu’elle aurait fait plusieurs morts alors qu’un élu d’Ogossagou fait état d’au moins onze morts. Une partie du village aurait aussi été incendié. Cette zone est le théâtre en 2019 du massacre attribué à des chasseurs dogons qui avait fait 160 morts. Pour l’heure, aucune voix officielle n’a encore communiqué sur cette attaque.
Lundi, l’armée malienne a entamé son redéploiement dans la ville de Kidal qu’elle avait quittée depuis bientôt cinq ans. Les forces reconstituées composées des anciens rebelles et des forces de défense, selon l’accord d’Alger sont arrivées, hier jeudi, à Kidal. C’est un signal fort qui augure d’espoir pour un retour de la paix au Mali. La semaine écoulée, le président Ibrahim Boubacar Kéita a reconnu officiellement avoir entamé des pourparlers avec des dirigeants des groupes armés. Une position qui fait réagir la classe politique.


Thursday January 01, 1970