Le président iranien Hassan Rohani s’est prononcé ce mercredi sur la situation des personnes arrêtées dans le cadre de la contestation dans son pays. Dans une intervention retransmise à la télévision nationale, le chef d’Etat a plaidé pour la libération des “innocents” figurant parmi les “émeutiers“.
La république islamique d’Iran ne compte pas condamner les personnes innocentes arrêtées à l’occasion du grand mouvement de contestation qui a embrasé le pays après la forte hausse du prix de l’essence en mi-novembre. “Parmi toutes ces personnes qui ont été arrêtées, il y a bien sûr des innocents et ils devraient être remis en liberté” a déclaré le dirigeant avant d’appeler à nuancer délit et crime. “Certains (…) ont commis des délits, et non des crimes. (Par exemple), quelqu’un a mis le feu à un pneu; nous ne devons pas le garder en prison pour cela” s’est-il expliquer.
Par la même occasion, Hassan Rohani estime que ceux (criminels) qui ont pris part des crimes organisés devront répondre devant la loi. Plusieurs manifestations sont descendus dans les rues iraniennes surtout dans la capitale pour dénoncer la hausse du prix de l’essence. Des violences ont fait plus de 200 morts selon Amnesty international et environ cinq selon Téhéran qui dénonce des mains étrangères dans cette crise.
L’article Manifestations en Iran: Hassan Rohani plaide pour la libération des “innocents” arrêtés est apparu en premier sur BENIN WEB TV.


Thursday January 01, 1970