Un nouvel acte de piraterie a été enregistré dans le Golfe de Guinée. Un navire, exploité par une société allemande, a été la cible de pirates qui l’ont attaqué avec deux vedettes rapides, a rapporté DW.
Selon un porte-parole de la société Bernhard Schulte, qui exploite le navire, le Maersk Tema, les pirates ont mené leurs attaques au large des côtes nigérianes. Selon DW, l’équipage du navire a suivi les procédures d’urgence, mais le porte-parole n’a pas précisé si les pirates étaient montés à bord du navire. Le groupe Maersk à Copenhague, au Danemark, a déclaré que malgré son nom, il ne s’agissait pas d’un de leurs navires.
Le Golfe de Guinée, la mer la plus dangereuse au monde
Neuf des 10 derniers incidents maritimes de piraterie et d’enlèvements contre rançon sont signalés dans le golfe de Guinée ouest-africain, qui s’étend sur 5 700 kilomètres (3 500 miles) du Sénégal à l’Angola, indique DW. Alors que le nombre de membres d’équipage enlevés par des pirates dans le monde a diminué, le nombre signalé dans le golfe de Guinée est passé de 78 en 2018 à 121 en 2019.
De janvier à septembre de l’année dernière, 82% des enlèvements maritimes dans le monde ont eu lieu dans le golfe de Guinée, selon le Bureau maritime international (IMB). La vaste étendue a éclipsé les eaux notoires au large de la Somalie dans la Corne de l’Afrique pour devenir l’épicentre mondial des attaques de pirates, des pillages et des enlèvements.


Thursday January 01, 1970