Au moins 18 personnes, dont des enfants, ont été tuées dans des combats entre l’armée congolaise et une milice, à proximité d’une mine d’or dans l’est de la République Démocratique du Congo, a-t-on appris mardi, de sources locales.
Dans l’est de la République Démocratique du Congo, au moins dix-huit personnes, dont des enfants, ont été tuées dans des combats entre les militaires des Forces armées congolaises (Fardc) et la milice Malaika qui prétend défendre les intérêts des habitants vivant près des gisements d’or de Salamabila. Ces milices demandent aux autorités congolaises le respect d’un cahier de charges pour le partage des richesses de la mine d’or de Salamabila (respect des droits des mineurs artisanaux et construction de routes).
Selon le Capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole de l’armée dans le Sud-Kivu, six miliciens ont été tués, deux capturés, un militaire a été tué et deux ont été blessés dans l’affrontement du samedi. Plusieurs sources rapportent que, paniqués, des centaines d’élèves, qui ont pris la clé des champs au début des combats samedi, à l’heure de la sortie des classes, sont portés disparus.


Thursday January 01, 1970