Vingt-deux civils tués dans la nuit du 14 au 15 ont été retrouvés ce dimanche à Beni, dans l’est de la république démocratique du Congo.
22 civils tués ont été retrouvés à Beni, une nouvelle exaction imputée au groupe armé des forces démocratiques alliés (ADF). « Cette nuit, des ADF ont tué des civils à la machette à Ntombi, à l’ouest de Mayimoya. Présentement, on vient de retrouver 22 corps. La fouille continue. Les équipes se mobilisent pour récupérer les corps afin de les ramener à la cité pour des enterrements dignes », a déclaré Donat Kibwana, administrateur du Territoire de Beni, dans le Nord-Kivu. Selon Jeune Afrique, les 22 victimes dont 13 femmes sont majoritairement des agriculteurs.
Cette partie de la RDC est devenue un véritable champs de bataille pour les ADF et les Forces armées FARC. Depuis accroissement des violences, les ADF, groupe armé ougandais actif dans l’est de la RDC est tenu responsable de la mort des centaines de civils à Beni selon les chiffres officiels. Récemment, les Etats-Unis ont sanctionné le leader du groupe et cinq de ses proches. Le gouvernement congolais a, quant à lui, élargi sa coordination avec la Monusco pour mieux assurer la sécurité des populations devenues la cible des rebelles.
L’article RDC: au moins 22 civils tués à Beni dans une nouvelle attaque des rebelles ADF est apparu en premier sur BENIN WEB TV.


Thursday January 01, 1970