Le président russe Vladimir Poutine a une nouvelle fois tendu la main à l’OTAN. Dans une déclaration ce mardi devant la presse, le puissant chef d’Etat de la fédération russe s’est dit prêt à coopérer avec l’alliance militaire.
Coïncidence ou volonté manifeste de Vladimir Poutine de se faire entendre? En plein sommet de l’OTAN sur fond de désaccord entre les dirigeants, le président russe a affiché l’intérêt de Moscou à travailler de concert avec l’OTAN malgré le comportement peu catholique de l’organisation envers son pays. « Nous avons exprimé à plusieurs reprises notre volonté de coopérer avec l’OTAN, sur des menaces réelles comme le terrorisme international, les conflits armés locaux et le danger de la prolifération des armes de destruction massives », a déclaré le président russe.
Cependant, le chef du Kremlin n’a pas manqué de déplorer le comportement « pas correct, voire, grossier » de l’organisation envers la Russie. Il se réfère ainsi à la déclaration de l’OTAN en 2014 qui dénonçait l’intervention militaire et la violation du territoire Ukrainien par Moscou. Ce qui à l’époque avait entravé les relations entre la Russie et l’organisation militaire.
OTAN en “état de mort cérébrale“
C’est la goûte d’eau qui a fait déborder le vase à quelques jours du sommet de l’OTAN à Londres quand Emmanuel Macron déclarait que l’OTAN était en “état de mort cérébrale“. Une déclaration qui a fait réagir notamment Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan et Angela Merkel. Si les tensions sont palpables avant le début des travaux ce mardi près de Watford, l’intervention de Poutine n’est que stratégique pointant du doigt la nécessité de restructurer l’institution créée en 1949 et qui ne répondrait plus nécessairement aux défis de l’heure. Mais de sa création à ce jour, cette principale question saute à l’esprit de tous: qui est le vrai ennemi de l’OTAN?
L’article Sommet de l’OTAN: Vladimir Poutine tend la main à l’alliance politico-militaire est apparu en premier sur BENIN WEB TV.


Thursday January 01, 1970